Raghnarok
Dragon junior, T. 1
Boulet
Glénat, 2001
48 p.



Il était une fois… il n'y a pas de façon plus classique de commencer une histoire de fantasy. Et là, Boulet nous conte la vie des Dragons, ces êtres légendaires. Plus précisément celle de Raghnarok. Non, non, nous ne sommes pas dans une nouvelle version de l'épopée nordique. Raghnarok est un jeune dragon. C'est son éducation de créature redoutable et redoutée qui nous est racontée, à coup d'histoire d'une page*.
Ses principaux défis : le vol (un dragon se doit de voler, même si ses ailes sont un peu petites), et la chasse. Mais aussi la connaissance de tout son entourage, les esprit de la forêt, les elfes, nains, gnomes, humains (chasseurs, scouts, promeneurs), toutes ses créatures étant une nourriture potentielle, soit dit en passant.
L'environnement : notre époque. Nous avons donc un mélange qui est présenté comme allant de soi, de dragon déambulant dans les villes (et y causant effroi et destruction, bien sur), de fée, d'avion de ligne, d'elfe, de chevalier habillé de treillis et armée de fusil automatique et d'orc bleuâtres. Mais rien ne choque. Tout cela est posé de façon la plus naturelle.
L'humour de cette BD repose sur le sucré/salé. L'humain (ou tout ceux nommés plus haut) est mangés avec humour, principale occupation des dragons en fait. S'il y a méchanceté, ce n'est pas véritablement méchant, enfin si, mais pas présenté comme tel... Et si notre jeune Raghnarok en fait souvent les frais, il n'est pas le seul.
En tous cas, son éducation va être longue. C'est sur. Mais les dragons vivent longtemps, et on peut donc espérer encore nombreux moments de rires et de plaisirs. Seul inconnue… Boulet, il va vivre aussi longtemps qu'un dragon ?
*Cette BD sort dans le journal Tchô !
Dilvich