Le livre de Jack
D.P. Filippi, O.G. Boiscommun
Les Humanoïdes associés



Une bande de jeunes vauriens, des sans parents, arpenteurs des toits et des ruelles de la ville. Jack va entrer dans cette bande. Sam, la seule fille du groupe, le prend sous son aile. Mais cela ne l'empêchera pas de devoir passer l'épreuve : pénétrer dans un manoir, vieux, délabré, perdu au fond d'un immense jardin abandonné, un autre monde dans la ville, et en rapporter quelque chose. De cette visite éprouvante, il ressort avec un livre. C'est Sam, la seule à savoir un peu lire, qui découvre la propriété étonnante du larcin. La vie de Jack s'y inscrit à fur et à mesure qu'elle se produit.
A cause de la jalousie du chef de la bande, la vie de Jack va être bouleversée, et basculer dans un monde de plus en plus fantastique. Son corps se change sous la plume d'un enfant, les choses ne sont plus telles qu'elles étaient. Les statues prennent vie, et c'est en fauve qu'il sauve Sam de féroces chiens. Les rapports entre les deux jeunes en seront renforcés, chacun apportant son courage à l'autre.
Le dessin et les couleurs sont agréables, un peu de Loisel (moi, j'aime beaucoup !!), et tous les petits détails de la demeure, du jardin abandonné nous transportent dans un monde onirique qui présage un deuxième volume des plus passionnant.
Dilvich